"Résistance républicaine" glorifie l’attentat de Londres commis contre des musulmans

       Le site d'extrême droite "Résistance républicaine" est un habitué des publications xénophobes et antimusulmanes. De l'islamisme politique aux jihadistes, les intégristes musulmans sont une source d'inspiration inépuisable qui sert de prétexte dans leur lutte contre l'ensemble des musulmans. Sa défense de la laïcité est uniquement un prétexte pour défendre ce qu'il estime être les traditions françaises contre "l'invasion musulmane". Bref, l'extrême droite traditionnelle dans toute sa splendeur. Tout comme son pendant de l'extrême droite islamiste, ce mouvement récupère les valeurs républicaines, y compris "Liberté, égalité, fraternité", pour les redéfinir à sa sauce afin de mieux les retourner contre la République. Comme je l'ai toujours dit, les deux extrêmes droites ont besoin l'une et l'autre. Mais aujourd'hui, ce site a écrit un article encore plus choquant que d'habitude.

Dans la nuit du 18 et 19 juin dernier, un homme au volant d'une camionnette a foncé sur des musulmans sortant d'une mosquée à Londres. D'après les premières informations, il l'a fait parce que ce sont des musulmans au cri de "je vais tuer tous les musulmans". Il semble donc que ce soit un acte terroriste commis par un déséquilibré (son attitude à son arrestation laisse penser qu'il n'a pas toute sa tête). C'est la première du genre en Grande-Bretagne. Il y a eu plusieurs blessés. Que les victimes soient musulmanes ou pas, que ces musulmans soient des radicaux ou des modérés, on s'en fiche complètement. Cet acte est tout aussi monstrueux et condamnable sans la moindre réserve que les actes terroristes des jihadistes. Si on peut tenter de l'expliquer et de l'analyser, aucune excuse n'est possible.

Mais Résistance républicaine n'est pas dans cet état d'esprit.

Article de "Résistance républicaine" sur l'attentat de Londres

Le titre de son article annonce déjà la couleur et l’odeur nauséabonde qui s’en dégage : Attentat mosquée de Londres : Darren Osborne a-t-il donné le coup d’envoi de la Reconquista ? (1) L’article pose la question suivante : Les politiques et les medias auraient-ils peur de dire qu’un homme bien sous tous rapports, bon père de famille, citoyen paisible et équilibré, serait passé à l’acte pour dire son ras-le-bol de l’islam et de l’occupation musulmane ? Il rajoute : Cela ne ressemble pas à une attaque de djihadiste mais à celle d’un Résistant au terrorisme (ou à l’islamisation).

Faire des terroristes de simples musulmans et de l'islam le synonyme de “terrorisme”, nous sommes habitués. Ça fait partie de leur rhétorique habituelle. Mais là, non seulement il relativise le crime, mais en plus il le légitime. Résistance Républicaine fait de cet acte criminel un acte de résistance. On croirait entendre les islamistes justifiant les attentats des jihadistes en Europe et du Hamas. Si l'origine sociale et les difficultés économiques ne peuvent être des explications légitimes aux attentats jihadistes, le ras-le-bol de l'islam ne l'est pas non plus pour cet attentat.

L'article poursuit en insistant sur les motivations excusables du terroriste : Soit l’auteur est un proche d’une des victimes des trois derniers attentats qui ont endeuillé le sol anglais, rendu fou de douleur, assoiffé de vengeance. Et cela se comprend.
Soit l’auteur est un patriote anglais qui n’en peut plus des mosquées, des emburkinées, de l’invasion musulmane et qui veut que la peur change de camp. C’est également possible. (…) cela est, aussi, inévitable à court ou moyen terme dans tous les pays européens, France compris, qui subissent l’invasion musulmane.
Soit l’auteur est un patriote anglais qui a décidé de lutter contre le terrorisme avec le système oeil pour oeil, dent pour dent. Ce qui peut aussi se comprendre. La peur doit changer de camp. Les élites ne bougent pas ? Le peuple le fera.

Hallucinant… Pire encore, il minimise la monstruosité de cet acte par rapport aux attentats jihadistes : cet homme, qui risque gros, très gros, n’a rien de la violence des terroristes musulmans qui tuent, eux, à tous les coups… Pas de mort (…), seulement des blessés. Pas de ceinture explosive, pas de kalash ni de couteau, pas d’égorgement… Un doux Occidental dépassé par les évènements et qui essaie, avec son éducation, sa colère, sa révolte, de tirer la sonnette d’alarme ?

Autrement dit, un pauvre monsieur inoffensif qui a commis un léger dérapage à cause de son exaspération compréhensible. Cette exaspération des européens serait légitime car les Occidentaux n’en peuvent plus de l’islam (sic).

Alors Résistance Républicaine se réjouit de l'évènement : oui, il se pourrait bien que le 18 juin 2017 soit, comme l’appel du 18 juin 1940 que personne ou presque n’entendit et ne connut à l’époque, le début de la Reconquista. Ils l’auront voulue. Pas nous. Mais elle aura lieu, inévitablement, et le nom de Darren Osborne pourrait bien être associé à celui de Charles Martel.

Charles Martel, la Reconquista et De Gaule pour illustrer l'occupation musulmane que subirait l'Europe aujourd'hui et justifierai une réaction toute aussi violente que celle des jihadistes, rien que ça. Tous les anachronismes, la bêtise et la haine de l'extrême droite traditionnelle résumés en quelques phrases. Ce mouvement semble tout excité à l’idée d’une future guerre civile.

En fin d'article, il écrit : ils auront tous beau crier à l’islamophobie, à pleurnicher avec les salopards Frères musulmans ou Marwan Muhammad qui appelle de ses voeux l’occupation musulmane, elle aura lieu.

Il est vrai que le CCIF et les islamistes en général sont le miroir de l'extrême droite traditionnelle. Il suffit de lire cet article. On y voit le même raisonnement, voire presque la même rhétorique, que celui des islamistes. Mais si le CCIF relativise les attentats jihadistes pour toujours se mettre en position de victime de "l'islamophobie", il se garde bien de les glorifier. Résistance Républicaine, elle, a largement franchi le Rubicon en faisant l’apologie du terrorisme.

Ce mouvement se veut être le chantre de la République, un résistant, un protecteur de nos valeurs face à la barbarie venant de l'extérieur. Mais il semble que l'ennemi de l'intérieur, c'est lui. Deux des lois de cette République qu'il prétend défendre disent les choses suivantes :
“Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, version consolidée au 20 juin 2017, article 23 : Seront punis comme complices d'une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l'écrit, de la parole ou de l'image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l'auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d'effet.
Cette disposition sera également applicable lorsque la provocation n'aura été suivie que d'une tentative de crime.
Article 24 : Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes : 1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l'intégrité de la personne (…).
Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa (…) y compris si ces crimes n'ont pas donné lieu à la condamnation de leurs auteurs.
Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement.”

Il y a aussi la loi n° 2014-1353 du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme : “Art. 421-2-5.-Le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l'apologie de ces actes est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 € d'amende.
Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 € d'amende lorsque les faits ont été commis en utilisant un service de communication au public en ligne.
Lorsque les faits sont commis par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables.”

Les lois sont là. J'espère que la République sanctionnera lourdement ce mouvement qui prétend la défendre.

Partager :

Libellés

"Fête de la femme" (1) "Happy women’s day" (1) "islamisme radical" (2) "islamophobie" (13) 11 novembre (1) 8 mars (1) Abdelaziz Chaambi (1) Abou Bakr Djaber Al-Djazaïri (1) Algérie (1) Allemagne des années 30 (2) Amin Al-Husseini (1) Annaba (1) antisémitisme (3) Bataclan (1) burkini/bikini (1) CCIF (17) Charb (1) Charlie Hebdo (2) charte du Hamas (3) Claude Askolovitch (1) CRI (1) David Bizet (1) Edwy Plenel (1) EMF (1) En Marche (1) Fatima Ouassak (1) Feiza Ben Mohamed (1) féminisme (1) féministe (3) fondamentalisme (1) football (1) Français ET Musulmans (1) Frères Musulmans (6) Front National (6) Hanan Zahouani (1) Hani Ramadan (1) Hassan Al-Banna (2) Hassan Bounamcha (2) Hassan Iquioussen (2) Henda Ayari (2) Hitler (2) homophobie (3) Indigènes de la République (2) Jimmy Parat (2) Journée internationale pour les droits des femmes (1) laïcité (1) Lallab (5) législatives 2017 (3) Lila Charef (1) Madjid Messaoudene (2) Maghreb (1) mariage (1) Marwan Muhammad (11) Médine (1) Mein Kampf (2) Mennel Ibtissem (1) Nabil Ennasri (1) Nader Abou Anas (1) Parti Égalité et Justice (1) PEJ (1) peuple supérieur (2) Planning Familial (1) PSM (1) racisme islamiste (3) rapport Obin (1) Résistance républicaine (1) rhétorique d'inversion (1) Riposte Laïque (1) Rokhaya Diallo (2) salafisme (1) Samy Debah (1) Sandra Fourastié (1) Sayed Qutb (1) Sayyid Sâbiq (1) Senda Nakaa (1) sexisme (1) Souhail Chichah (1) Tariq Ramadan (6) terrorisme (1) Tunisie (1) UDMF (1) UNEF (1) UOIF (3) victimisation (1) Vincent Peillon (1) voile (19) Wassyla Tamzali (1) Yasser Louati (1) Yassine Belattar (1) Youcef Brakni (1) Youssef Al Qaradhawi (6)

Articles les plus consultés